Ma formule est plus longue que la tienne …

L’Université de Lyon nous avait proposé des formations, non obligatoires mais fortement conseillées, dans le cadre de notre Doctorat. Au vu de la prédominance des activités prévues pour les sciences « dures », j’ai opté pour un module où il était indiqué « sciences humaines bienvenues »…

J’aurai du me douter qu’en écrivant cela, il voulait attirer des doctorants de sciences humaines (molles 🙂 ) parce qu’il n’y en avait pas du tout ! Bon, je me suis inscrite à ce module de formation intitulée « Giving an oral presentation in english ». Eh voilà, j’y suis pour 3 jours, et déjà le premier jour je pète un plomb …

Et pour cause : sur 15 participants, nous ne sommes que 2 à être de langue française d’origine et nous sommes les 2 seuls à demander en passant au tableau « Where is Brian ? ». Alors que les autres, qu’ils soient chinois, iraniens ou portugais, parlent fluently l’anglais. Désolation …

Autre point noir : nous ne sommes que 2 (à noter que je suis la seule à cumuler les « fardeaux ») à être issues des sciences humaines, sachant que l’autres doctorante vient de l’iep et qu’elle se la pète.

J’ai donc eu beaucoup de mal à rester jusqu’au bout, mais j’ai pu travailler un peu sur ma thèse, entre 2 formules physiques pour calculer la température de l’eau idéale pour la reproduction des poissons en eau vive ou le taux d’accumulation nécessaire de sédiments dans l’eau pour éviter la pollution en terrain hostile … La dernière intervention fut la plus terrible, aboutissant à 3 équations longuement écrites au tableau telles celles de la série TV Numbers. Le doctorant arriva enfin à une conclusion inattendue de tous (tout ce qu’on attendait c’était de partir), et se retourna en demandant : « Any questions ? ». Là, on prie le bon dieu, même les plus athés d’entre nous, pour qu’il n’y ait pas de question et, Ô malheur, Roberto s’en mêle. Il pense que le sigma est plus fort que le gamma si le Omega est fixe et donc que le résultat est forcément différent … Au  secours, j’ai encore 2 jours à tenir parmi ces scientifiques durs. Ouais, trop dur …

Deuxième jour de formation : je me suis fait chourer ma trottinette … tristesse ! Voilà, c’est tout ce que j’ai retenu de ma journée, à part le fait qu’on peut mesurer l’épaisseur et l’élasticité du coeur, que les polymères associés au DLA ça donne un super produit, et que Roberto est toujours à Donf sur les équations des autres. Finalement, je n’ai plus de doute : si j’ai vite abandonné la physique, la biolo et les maths, ce n’est pas un hasard, c’est réellement que je déteste ça ! En plus, la formation se passe à Lyon 1 et je n’ai pas de connexion internet, j’ai l’impression d’avoir un bout de cerveau en moins 🙂 Bon allez, plus que demain (à pieds) et je reprends ma thèse, ce sera plus fun.

Publicités
Cet article a été publié dans Thèse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ma formule est plus longue que la tienne …

  1. Frédéric AUBRUN dit :

    Le titre de cet article m’a tout de suite attiré… et je me suis bien marré à la lecture de tes aventures… et j’ai versé une petite larme pour ta trottinette.

    • Thèseuse dit :

      Ca ne m’étonne même pas que le titre t’ai attiré … J’imagine que si tu as fait des formations à Lyon 1, tu as peut être ressenti cette solitude (le mot est faible). Quant à la trottinette, je me dit qu’elle n’est pas perdue pour tout le monde (mais ça ne me rassure pas sur le genre humain).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s