Proposition de thèse financée UTC

Sujet de thèse en sciences de l’information et de la communication

Enjeux des dispositifs d’écriture numérique : appropriation du territoire et constitution d’une identité

Financement : Contrat doctoral sur support Région

(Sous réserve de financement du projet)

 Début : octobre 2011

Depuis le Sommet de Lisbonne (2000) qui engage l’Europe sur la voie de la « société de la connaissance » reposant largement sur le développement des infrastructures numériques et leur appropriation économique et sociale, de nombreuses actions ont été entreprises pour lutter contre « le fossé numérique ». En France, les politiques d’inclusion numérique ont vu le jour tant au niveau national – développement des Espaces Publics Numériques (EPN) – qu’au niveau local. Par exemple, la Picardie a développé de nombreux plans d’action comme « Picardie en Ligne » ou « Picardie en Ligne 2.0 », respectivement mis en place en 1999 et en 2006 par le Conseil régional. Toutefois, ces politiques tendent à ignorer la dimension genrée de la fracture numérique, notamment en termes d’usages.

Le travail de thèse proposé s’inscrit dans le cadre d’un contrat régional UTC / Région Picardie et a pour vocation de s’intéresser à l’inclusion numérique des femmes à partir de l’analyse de nouvelles formes de médiation politique émergentes en Picardie qui ont pour objectif de promouvoir l’identité picarde. Qu’elles soient impulsées par la Région ou par des individus, certaines initiatives visant à valoriser l’identité régionale révèlent – à travers un dispositif d’écriture numérique particulier –, des modes de relation au territoire spécifiques et, nous le pensons, genrés.

Ce projet a donc pour objectifs d’étudier les nouvelles formes de médiation politique qui s’observent dans des sites web à visée participative (appelés ici dispositifs d’écriture numérique), et le rôle de ces dispositifs dans l’appropriation du territoire et la construction d’une identité picarde. Il s’agit d’examiner les enjeux symboliques ((re)conquête d’une « estime de soi »), politiques (la place accordée à la société civile dans les politiques publiques) et en termes d’apprentissage (alphabétisation à l’écriture numérique) que ces dispositifs soulèvent et la manière dont le genre les renseigne. Le projet veut ainsi contribuer à une réflexion sur l’amélioration de l’inclusion des populations sur le territoire.

Le doctorant ou la doctorante participera à la mise en œuvre du dispositif méthodologique (collecte d’informations, enquêtes de terrain, mise en place, analyse) sur différents terrains, notamment des EPN de la Région Picardie.

 Compétences souhaitées :

Pour mener à bien ce travail, le candidat ou la candidate devra notamment avoir des compétences en analyse sémiotique et / ou sociologique et connaître les travaux relatifs à la médiation politique et / ou à la sociologie des usages des dispositifs numériques (travaux abordant la question du genre et de l’identité numérique notamment).

Localisation :

Université de Technologie de Compiègne (UTC), laboratoire COSTECH (Connaissance, organisation et systèmes techniques), équipe EPIN (Etudes des pratiques interactives du numérique).  

 virginie.julliard@utc.fr

Publicités
Cet article, publié dans Thèse, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s