Les jeunes et la presse : la rupture ? – 7 décembre 2011

Conférence à l’ IDRAC

Comment la génération de 18-25 ans  perçoit-elle l’information ? Fait-elle une différence entre la presse gratuite ou payante ? Cette génération « zapping » prend-elle le temps de lire un quotidien, un hebdomadaire ? Pourquoi ?  En quoi les jeunes français sont-ils plus ou moins informés que leurs homologues européens, quelles différences de « culture » cela engendre-t-il ?

Et si finalement cette désaffection était liée à des soupçons de connivence, de manque d’indépendance de la presse ? Les médias sont-ils, à leurs yeux, soumis et aux ordres ? Quels démonstrations de transparence attendent-ils ?

 Les jeunes dans les pays arabes, à Wall-Street, en Espagne se sont emparés du mouvement des indignés : sont-ils plus politisés parce que plus informés que les jeunes français ? La presse française est-elle suffisamment à l’écoute de ces jeunes, alors que l’âge moyen des lecteurs est proche de la soixantaine ?

Eléments de réponse avec Monique Dagnaud, sociologue, directrice de recherche au CNRS, auteur de Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux : de la dérision à la subversion, Paris, Presses de Science Po, 2011, et un journaliste.

Publicités
Cet article a été publié dans Colloques et séminaires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s