On ne dit pas …

Naïvement, je pensais que je ne n’entendrai plus l’expression « On ne dit pas … » après mes 5 ans et demi, date à laquelle j’ai compris que la langue française n’était pas très logique et qu’on ne disait pas : « Mes cheveux se sont allonguis après que je les ai peinturé« . Mais le « On ne dit pas …  » revient en force.

Tout d’abord dans ma thèse. Chaque prof a sa manière de penser, de classer, de parler, de choisir son vocabulaire suivant sa discipline mais aussi son parcours. Normal. Et donc quand j’écris des trucs pour ma thèse ou pour des cours, ça donne : « Nathalie, on ne dit pas positionnement« . Je ramasse ma mâchoire, mon bagage de 10 années de marketing (ouh, le gros mot !) et j’en prends note. Sinon, j’ai eu droit aussi à « Sociétal, c’est un néologisme bâtard » ce qui revient au même que : « On ne dit pas sociétal nom de dieu » [Salut à celui qui se reconnaitra et que je n’ai pas le droit de pilonner car il a sauvé mes 2 derniers cours :-)]. J’ai donc une liste rouge de mots avec lesquels je dois jongler pour ne pas faire d’impair afin de finir ma thèse en bon terme avec tout le monde …

En octobre dernier, Libé avait sorti un très bon article sur l’emprise du jargon d’entreprise dans nos conversations privées : http://www.liberation.fr/vous/01012363317-comme-on-nous-cause,

Petits extraits :

– «J’ai acté qu’on était short en pain, je fais un crochet par la boulangerie»

– «T’as que ça pour le barbecue ? C’est borderline, il faut de la merguez additionnelle.»

– «J’ai bien benchmarké, je crois que j’ai eu la meilleure note en grammaire.»

– «Je te cascade le mail de ta mère. Elle s’est encore plantée dans l’adresse.»

– «Quoi ? Tu viens pas à l’anniversaire de bonne-maman, t’es pas corporate.»

– «J’intuite que je vais encore devoir investiguer toute la maison pour retrouver cette chaussette manquante.»

– «C’est le bordel dans la cave, va falloir urbaniser les caisses de pinard.»

Donc, pour ceux qui ont suivi, on ne dit pas « j’ai remarqué » mais « j’ai acté », on ne dit pas « ça va être just » mais « c’est borderline », on ne dit pas « supplémentaire » mais « additionnel », on ne dit pas « faire le tour de la question » mais « benchmarker », on ne dit pas « je transfère » mais « je cascade », on ne dit pas « t’aimes pas ta famille » mais « t’es pas corporate », on ne dit pas « je suppose » mais « j’intuite », on ne dit pas « chercher » mais « investiguer », on ne dit pas « ranger » mais « urbaniser ».

C’est génial à partager avec des amis, n’hésitez pas (souvenir d’un « Happy Meal » dans un resto « gastro » avec 2 collègues « n+1 » et « n+2 »)

Et sur le net, j’ai findé (quoi ?, j’applique la méthode …) un site collaboratif corporatif de ce qu’on ne dit pas dans le web : http://onneditpas.bbxdesign.com/. Mon préféré c’est : On ne dit pas : « C’est une horreur ton site » mais « Et t’as beaucoup de visite ? »

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, Un trait d'humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s